memory3

L’organisation spatiale du corridor du canal de Lachine au XIXe siècle, 2006

$25.00

Pauline Desjardins

2006

Archéologiques

Collection Mémoires de recherche 3

Vous êtes membre ? Rendez-vous dans la zone membre pour avoir un code promo vous offrant 15% sur tous les articles promotionnels et les publications !

68 en stock

Catégorie : Étiquette :

Description du produit

Résumé

Cette étude porte sur le Lieu historique national du Canal-de-Lachine, situé sur l’île de Montréal, au Québec, reconnu comme le berceau de l’industrialisation canadienne. L’objectif principal est de démontrer comment le canal a contribué à l’industrialisation de la ville de Montréal, en se basant sur l’histoire du peuplement et de l’urbanisation de sa zone limitrophe aux xviiie et xixe siècles. Le second objectif est d’évaluer la participation que pourrait avoir l’archéologie dans le processus de mise en valeur du canal de Lachine.

Cette étude se situe dans le courant de l’archéologie historique et, plus précisément, de l’archéologie industrielle. L’approche implique la contribution de l’anthropologie aussi bien que de l’histoire. Ainsi, pour répondre à l’objectif de départ, nous avons fait appel à tous les documents susceptibles de fournir une information pertinente : archéologiques, mais également historiques, cartographiques et iconographiques. Nous avons en quelque sorte fait une fouille archéologique virtuelle de l’ensemble de la zone du canal.

La vision que nous proposons est issue de la combinaison d’un ensemble de données comprenant les éléments anciens encore visibles dans le paysage actuel (bâtiments, trame de rue, topographie), les relevés archéologiques, les témoignages écrits contemporains, ainsi que l’analyse de la cartographie et de l’iconographie anciennes. L’analyse spécifique d’un réseau de transport sur rails et d’un ensemble d’aménagements reliés à l’utilisation de l’énergie hydraulique au bassin 2 montre le grand potentiel d’étude qu’offre l’approche archéologique. Ces éléments témoignent d’un grand dynamisme chez les industriels montréalais du xixe siècle.

Deux contributions majeures ressortent de cette thèse. La première, sur le plan de l’histoire économique et sociale, révèle une version détaillée de l’histoire et de l’impact du canal. Cet impact se manifeste surtout par une transformation de l’organisation spatiale et du paysage. La deuxième contribution se situe dans la perspective théorique et dans les techniques d’analyse utilisées. Ces dernières démontrent le potentiel d’interprétation de l’archéologie (études des vestiges matériels) et, plus spécifiquement, de l’archéologie historique et industrielle. En faisant appel à tous les documents disponibles, elle permet de répondre à des questions d’histoire économique et sociale, de résoudre des problèmes technologiques (rails, énergie) et bien d’autres encore.

Enfin, l’étude de deux éléments technologiques spécifiques, les rails et les aménagements hydrauliques, permet non seulement de jeter un nouveau regard sur le rôle du canal dans l’industrialisation montréalaise, mais se veut également un exercice méthodologique pour montrer comment l’archéologie peut contribuer à cette connaissance. Les deux exemples utilisés témoignent de la richesse et de la pertinence de ces informations pour documenter le développement industriel de Montréal.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’organisation spatiale du corridor du canal de Lachine au XIXe siècle, 2006”